L’assurance en voyage : sortez couverts

Quel point commun y-a-t-il entre avoir un accident de vélo en Thaïlande et attraper la fièvre jaune en pleine jungle péruvienne ? À part jouer de malchance, voici deux cas de figure relevant d’un contrat d’assurance voyage. Pour savoir qui peut s’occuper de vous en cas de coup dur même à 10 000 km,  cliquez-ici…

1) Pourquoi s’assurer ?

Qui dit partir en tour du monde dit partir pour un long voyage, et c’est là que les ennuis commencent. Bizarrement, la carte vitale ne semble pas fonctionner à l’étranger et on ne s’imagine pas envoyer nos factures laotiennes à notre mutuelle parisienne (même en chronopost). Qu’à cela ne tienne, on se dit qu’on a toujours l’assurance de nos cartes bleues, celle que l’on n’utilise jamais mais dont on nous fait toujours la publicité quand on souscrit un contrat. Oui, mais une fois qu’on lit les conditions, l’assurance ne nous couvre que pour 3 mois… Autrement dit, quand on part loin et longtemps (sans repasser par la France), pas d’autre moyen que de prendre une vraie assurance voyage si l’on ne veut pas trop jouer avec le feu (ou alors faire VRAIMENT confiance à sa bonne étoile).

Assurance-EtienneMais une assurance voyage, qu’est-ce que cela couvre en réalité ? On examine alors les indénombrables critères définissant un contrat d’assurance, car tout ne se vaut pas. Certaines assurances low cost ne vous couvriront que pour les frais liés à une cause accidentelle allant jusqu’à un rapatriement sanitaire, d’autres souvent plus chères comprendront à la fois les dépenses de santé, les accidents, et bien d’autres choses. Pour éviter de devoir uniquement déclarer sa rage de dent soudaine après avoir dégusté un plat d’insectes, sa fracture du fémur en haut d’un temple népalais, ou ses douces nuits au fond d’une geôle chinoise, nous vous conseillons de veiller à prendre une assurance assez complète pour dormir sur vos deux oreilles (et sans codétenus).

Néanmoins, être assuré ne garantit pas que vous soyez couverts à 100%. Dans les faits, il reste toujours des exclusions et mieux vaut être prévenu pour éviter autant que possible les mauvaises surprises. Si vous pensez pouvoir vous faire rembourser votre superbe appareil photo qu’on vous a dérobé à votre insu au beau milieu d’un marché flottant, ne rêvez pas… De même, certaines activités sportives, considérées comme dangereuses, resteront dans tous les cas à vos risques et périls. Il faudra donc réfléchir à deux fois avant de sauter à l’élastique, ou faire une sortie en spéléo. Mais qui a dit que la vie était un long fleuve tranquille ?!

2) Comment choisir son assurance ?

Assurance-CélineAvant de vous engager auprès d’un assureur, il est préférable de bien lire TOUTES les clauses du contrat (et surtout les exclusions), MÊME les plus glauques. Lire un contrat d’assurance peut s’apparenter peu ou prou à préparer son testament. Donc accrochez-vous, en vous armant d’un café et de toute votre attention.  En effet, vous devez envisager le pire et voir ce qu’il adviendra de vous ou de vos restes. Par exemple, projetez-vous lors d’un rapatriement sanitaire d’urgence : quel sera votre quotient d’invalidité pour les jours restants si vous perdez non pas le pouce, mais la jambe entière parce que vous avez côtoyé un requin de trop près ? Avec une forte dose d’humour noir, on finit par trouver ces situations presque drôles en espérant surtout n’avoir jamais à s’y confronter.

En outre, pour vous aider dans votre choix, n’hésitez pas à vous faire expliquer par l’assureur tous les termes techniques du contrat, certains étant souvent très abstraits. Nous avons eu l’occasion de tester la disponibilité et la gentillesse de plusieurs prestataires pour lever la zone d’ombre sur la notion de « responsabilité civile ». Voici 3 exemples croustillants pour comprendre très rapidement de quoi il en retourne.
Dommages matériels : vous êtes en soirée et vous brûlez involontairement la robe Dior de votre voisine ou vous la déchirez, dans ce cas l’assureur remboursera la robe (de toute manière, évitez les soirées habillées ; vous vous épargnerez de transporter dans votre sac talons aiguilles et smoking).
Intoxication alimentaire : vous préparez un super repas pour 10 personnes, mais involontairement vous intoxiquez  ou vous empoisonnez vos convives. L’assureur remboursera le dommage causé (corollaire : vous n’avez pas participé au concours Top Chef cette année).
Dommages consécutifs : après avoir mis le feu à l’appartement où se passait la fête à laquelle vous étiez invité, les locataires doivent retrouver un logement (et vous de nouveaux amis). Dans ce cas, le nouveau loyer durant les travaux sera également pris en charge par l’assureur.

Chuck Norris
« Chuck Norris ne s’assure pas lorsqu’il va à l’étranger. Ce sont les étrangers qui s’assurent contre Chuck Norris. »


Enfin, il est important de bien tenir compte du niveau de couverture que vous propose l’assureur. La hauteur des plafonds n’est pas négligeable, mais ce n’est pas tout. Dans un tour du monde, les frais de santé peuvent varier du simple au double, voire plus, selon les pays (3 jours d’hospitalisation aux États-Unis peuvent littéralement mettre fin à votre tour du monde, là où 1 semaine d’hospitalisation au Cambodge reste plus raisonnable). Sans compter que toutes les assurances n’avancent pas forcément les frais dès le 1er euro. Méfiez-vous également des assurances connues qui peuvent s’avérer fort chères : à bien y regarder, bon nombre de garanties classiques ne sont pas comprises, et il faut alors multiplier les options pour avoir un contrat complet. Le prix de l’assurance étant un poste de dépenses conséquent, quelques heures de lecture attentive et de tableaux comparatifs ne seront pas de trop. Nous avons d’ailleurs agréablement étonné l’un des prestataires, en posant une multitude de questions pointues sur ledit contrat. Nous sommes désormais connus comme les stars de « la petite bête ».

Nous avons donc passé du temps à décortiquer les diverses propositions existant sur Internet et l’assurance que nous avons retenue avec le meilleur rapport qualité-prix s’appelle Chapka Assurances. Une équipe jeune, dynamique et à votre écoute n’hésitera pas à répondre à vos questions et vous aider à trouver un contrat sur mesure, correspondant le mieux à votre parcours. Si vous voulez en savoir plus sur le contrat Cap Aventure que nous avons souscrit, cliquez ci-dessous :

Chapka-PNG

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!