Pourquoi partir ?

U
n tour du monde, oui, mais pour quoi faire ? Découvrez en exclusivité l’interview des Roucouldoux, par notre chroniqueur sportif préféré…



Nelson 1« Ma chère Céline, mon cher Etienne, comme je suis heureux de vous avoir avec nous juste avant votre grand départ. Nous sommes en direct sur France Televisions, donc j’espère que Patrick, vous nous entendez. Alors dites-moi, Céline, te-te-tell us, qu’est-ce qui vous a poussé à faire ce tour du monde ? What makes you travel around the world? »



20130113_185214« Eh bien, depuis plus d’un an, on n’arrête pas d’entendre parler de la crise, de la rigueur budgétaire, du chômage… Bref, les médias nous disent tous les jours que le moral des Français est au plus bas. On a donc décidé de frapper un grand coup et de dire non à la morosité. »



20130113_185810« NON À LA MOROSITÉ !!! »






Nelson 2« Oui, mais quel est le lien avec votre projet ? What is the plan ? ¿ Donde esta la camisa negra ? »





20130113_185328« Nous voulons partir en tour du monde en 2013 pour prouver aux gens qu’on peut encore croire en ses rêves. Bien sûr que l’on a soif d’aventures, de découvertes de cultures différentes, qu’on veut changer d’air… Mais ce qui compte, c’est de montrer qu’on peut encore être heureux et apporter du bonheur aux autres. »





« Je comprends. I see. Céline and Etienne, you want to give happiness, to make people laugh and share something with tNelson 4hem. Mes amis, my friends, how will you co-co-co-communicate with people? Comment comptez-vous dialoguer avec ceux que vous croiserez sur votre chemin ? Oui, car je suppose que votre envie de voyager va vous amener à partager des événements incroyables. »



20130113_185858« Alors sur place, on a prévu d’utiliser le langage des signes pour se faire comprendre quand on ne connaîtra pas la langue. Et puis, pour raconter toutes nos péripéties, on a créé un site Internet. Mais on a choisi de ne parler que des moments les plus drôles, parce qu’on aime faire rire les gens. D’ailleurs j’ai une magnifique blague si vous avez une petite heure… »





Nelson 3« Ahahah, on aime votre sensibilité ! Mais dites-moi, Céline et Etienne, j’ai appris que vous aviez déjà eu l’occasion de beaucoup voyager par le passé. En somme, vous avez déjà fait le tour du monde, non ? »




20130113_185503« Question piège… C’est vrai qu’on a eu la chance de parcourir de nombreux pays. Mais on ne les a pas encore tous fait, ou en coup de vent. Bon on a calculé qu’avec 196 pays dans le monde, ça nous ferait en moyenne moins de deux jours par pays… C’est un peu court pour tout voir, donc on s’est limité à une petite dizaine, histoire d’en profiter plus. »




Nelson 5« Vous avez tout à fait raison ma chère Céline ! You are so right! Quelle perspicacité !  Est-ce que vous pouvez déjà nous donner un avant-goût de ce que les internautes trouveront sur votre site ? »




20130113_185939« Alors, en avant-première pour vous, Nelson, on prévoit de photographier les plus beaux sourires qu’on croisera, de vous raconter les meilleures anecdotes (et bien sûr les pires), de filmer les moments les plus ridicules de notre périple, et bien d’autres… Ah oui, et notre site s’appelle « pack2life ». »




Nelson 6« Very good. « pack2life » comme « back to life », mais le sac à dos en plus. So funny, we love your sensitivity! On aime ça ! Eh bien, encore merci à vous, Céline et Etienne. Nous suivrons avec joie vos aventures, et comme on dit : Bon vent ! Good wind! ¡ Buen viaje ! »





Plus sérieusement, partir en tour du monde, c’est :
– se donner une année pour nous, après le mariage et avant d’autres projets ;
– apprendre à se connaître, savoir dépasser ses limites, et se prouver que l’on est capable de réaliser son rêve ;
– aller à la rencontre des autres, en partageant leur culture, leur mode de vie, et s’enrichir de l’ailleurs ;
– cultiver l’ouverture d’esprit, remettre en question ses principes pour en découvrir d’autres ;
– apprivoiser l’attente, le hasard, et ne plus vivre à 100 à l’heure sans prendre le temps de sentir les choses ;
– regarder la beauté de tout ce qui nous entoure, et apprécier la chance de pouvoir encore l’observer ;
– garder une trace écrite et orale de cette expérience, pour construire une mémoire commune et la transmettre autour de nous ;
– avoir comme fer de lance l’humour et la bonne humeur face aux aléas rencontrés en chemin, pour ne retenir que le meilleur de chaque instant vécu.

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!