Petit lexique du voyageur en Amérique du Sud

San Pedro de Atacama était notre dernière étape en Amérique du Sud. Profitant de cette véritable halte après une course de 3 mois, nous avons pris un peu de recul pour définir notre façon de voyager.


AAltiplano : proche des volcans et pourtant si froid.
Appareil photo : fonctionne souvent mieux avec une batterie.



BBlog : devoir de vacances du voyageur.
Bronzage : zone du corps ciblée par le soleil où l’on a toujours oublié de mettre de la crème.
Bus : transports publics allant du siège à ressort fatigué au service grand luxe avec repas servi à sa place, couvertures et oreillers. Toilettes en option.



CCamping-car : maison mobile sans tout-à-l’égout.
Chapeau : sac à vomi bolivien en cas d’urgence en mer.
Chaussures : protègent les pieds, menacent le nez.
Cocktail : toujours par deux.
Confort : promesse d’avoir de l’eau chaude dans la douche 24h/24 avec de la pression.



DDortoir : toujours plein, toujours un ronfleur, personne ne se plaint.
Douche : emplacement pour se laver avec ou sans rebord pour parer aux inondations, allant du seau d’eau à la cabine multi-jets.



E
Épilation : résultat variable selon vos compétences linguistiques.



GGastronomie : art de mélanger riz, frites, moules et saucisses.
Gore-tex : ne protège de la pluie qu’une fois porté.
GSM : talky-walky andin pour communiquer à distance et faire en sorte que tout le monde participe à la conversation.



H
Hygiène : quand on a le temps.



IInternet : moyen de faire semblant d’être relié au monde.
Intimité : souvent optionnelle.



L
Lama : pull à 4 pattes.



MMate de coca : boisson contre le mal des montagnes. Voir diurétique.
Menu du jour : soupe du pauvre en entrée, boisson en dessert et au milieu, mélange des deux.
Mode : art de porter toujours les mêmes vêtements tous les jours, sans se lasser.



PParillada : spécialité argentine où l’on accompagne la viande grillée avec de la viande… grillée.
Petit-déjeuner : au choix : 1. Thé au clou de girofle et œufs frits. 2. Café robusta et pâté de porc. 3. Eau dans son verre.
Ponctualité : laps de temps variable, allant de 10 minutes à très longtemps, selon la vitesse à laquelle se remplissent les taxis collectifs.



Q
Quechua : peuple / langue / sac à dos.



SSac à dos : pire ennemi du backpacker lorsqu’il le porte et meilleur ami lorsqu’il le retrouve après 4 jours de privation.
Salar : salière de Gargantua renversée.
Sécurité routière : avoir foi en Dieu car la ceinture n’existe pas en pays andin.
Souvenirs : beaux sur place, moches chez soi.



TTemps : quand on a de l’argent.
Toilettes : toujours un trou. Options : arrivée d’eau, papier hygiénique et porte.



U
Utopie : en pays andin, tout le monde est votre « amigo ».

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!